Le site du château était occupé depuis 730,   originellement par des Wisigoths.

•Dès le XIe siècle, un village médiéval, « Villam quae vocatur Constantium », est cité. Ce village est ensuite doté d’un castrum, sous la directive du puissant Raymond IerTrencavel, en 1157, afin de défendre la vallée de la Sals, Il est placé sous le commandement d’un certain Pierre de Villar.

•En 1170, le roi d’Aragon, Alphonse II d’Aragon, qui vient de piller Rennes-le-Château, s’empare aussi de Coustaussa.

•En 1210, lorsque la région s’embourbe dans la croisade des albigeois, les croisés menés par Simon de Montfort s’emparent du château, rallié à la cause cathare, tandis que la majorité des habitants quittent le village. Un an plus tard, alors que Simon de Montfort est assiégé à Castelnaudary, le seigneur de Coustaussa décide de se soulever et de libérer ses terres.

•Néanmoins, après la victoire du chef croisé à Castelnaudary, celui-ci revient à Coustaussa, massacre les habitants, endommage fortement le château et incendie le village castral.

•Le seigneur de Coustaussa est alors spolié de ces droits sur le domaine, qui est offert à la famille de Montesquieu de Sault, aussi seigneurs de Roquefort de sault, alliés des croisés.

•Par don du sénéchal de Carcassonne, il passe ensuite à Pierre de Voisins; lieutenant de Simon de Montfort.

•Au XVIe siècle, l’ensemble du château est remanié, transformant le puissant château-fort en une belle demeure Renaissance.

•Après la Révolution française, il est acquis par un marchand de biens, en 1803.Suite à cela, ses charpentes lui sont retirées en 1819, ce qui conduit à la destruction progressive de l’édifice à travers la récupération de matériaux de construction.

•Le château de Coustaussa est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 10 avril 1948. Les ruines n’ont pas été restaurées,  l’ accés est interdit.